Les indices que votre entreprise va mal…

Le comptable est aux premières loges des signes avant-coureurs qui annoncent des jours sombres pour l’entreprise. Quels sont ces signes ? On en parle avec le comptable agréé Marc Bergeron, vice-président et associé en redressement et insolvabilité de Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT).

Vous travaillez comme comptable dans une entreprise. Tout semble aller pour le mieux jusqu’au jour où la situation financière montre quelques signes d’essoufflement… Devez-vous vous en inquiéter ? Devez-vous en parler avec les dirigeants ? Voici comment le savoir.

Des signes de problèmes financiers

Bien que toutes entreprises passent par des périodes difficiles, certains indices d’une situation financière en déclin ne mentent pas. « Un problème de liquidités, c’est-à-dire le manque d’argent pour faire face à ses engagements, est le premier signe inquiétant », souligne Marc Bergeron. Ensuite, d’autres signes peuvent inquiéter, comme une diminution marquée du volume d’affaires, des résultats déficitaires à répétition, du retard dans le paiement des taxes, la perte d’un client important, ou encore, le départ des meilleurs employés, particulièrement dans les départements de finance et de gestion.

Des réactions problématiques

En cas d’apparition de ces divers signaux d’alarme, les comptables ont la responsabilité d’en informer les dirigeants d’entreprise. Comment ces derniers réagissent-ils habituellement ? « Plusieurs nient la situation, affirme sans hésiter M. Bergeron. Ils aiment croire que leurs comptables et banquiers font erreur… Cela dit, au cours de ma carrière, je n’ai jamais vu un banquier se tromper. » Dans ce cas, comment expliquer la tendance des entrepreneurs à faire l’autruche ? Selon l’expert, les principales raisons sont :

  1.    l’orgueil : en voyant leur conte de fées entrepreneurial se transformer en « conte défait », les dirigeants préfèrent nourrir l’illusion que leurs difficultés financières disparaîtront d’elles-mêmes, comme par magie ;
  2.    le manque de distance : ayant le nez collé sur la situation, les entrepreneurs peinent à y voir clair. C’est pourquoi ils gagnent à s’entourer d’une équipe de confiance qui « sonnera l’alarme » ;
  3.    la peur des conséquences, comme une restructuration, des licenciements et une faillite.

Des solutions aux problèmes

Si rien ne va plus dans les finances de l’entreprise où vous travaillez, sachez qu’il existe des services de redressement permettant de retrouver la rentabilité. Bien sûr, plus le comptable que vous êtes agira tôt, plus il sera possible de réparer les pots cassés. La question est donc de savoir si, après avoir eu le courage d’informer les dirigeants de la situation, ces derniers auront le courage de vous écouter, de reconnaître les difficultés et de faire appel à ceux qui peuvent les aider.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#