Ce qui « fait la journée » d’un comptable

Payer des factures, remplir des déclarations de revenus, analyser des budgets… Voilà quelques tâches qu’un comptable doit faire un jour ou l’autre, voire tous les jours. À première vue, rien de très excitant. Et si c’était tout le contraire ? Nous avons demandé à Lyne Breton, comptable professionnelle agréée et propriétaire de Breton services comptables inc., de nous révéler les moments forts de ses journées.

Rencontrer des clients

En général, on imagine un comptable travailler seul dans son bureau, le nez penché sur sa calculatrice. « Pourtant, on est souvent appelé à rencontrer des clients, rectifie Mme Breton. C’est d’ailleurs ce que je préfère ! » En effet, celle qui navigue dans l’univers des start-up depuis des années adore écouter les entrepreneurs parler de leurs rêves et voir comment, d’un point de vue comptable, elle peut les aider à les réaliser.

Résoudre des problèmes

Lyne Breton prend également plaisir à régler les problèmes de ses clients. « Certains traînent des difficultés financières pendant des mois avant de faire appel à un comptable ! Ils arrivent dans mon bureau, angoissés, les traits tirés. Alors, je les écoute, je les rassure et bien sûr, je trouve des solutions ! » Un rôle de « psy », comme elle dit, qu’elle trouve particulièrement gratifiant.

Balancer et décoder

Outre l’aspect relationnel de son travail, Mme Breton apprécie certains aspects purement techniques de la comptabilité, tels que faire « balancer » un fichier Excel. Ou encore, comprendre la présence d’un chiffre dans un document… À chacun ses petits plaisirs, non ?

Recevoir de la reconnaissance

Comme tout le monde, les meilleures journées de Mme Breton sont celles où elle se sent reconnue au travail. « Une fois, mes services ont été recommandés à quatre reprises sur le statut Facebook d’une personne que je ne connaissais pas, et qui était à la recherche d’un comptable. J’étais vraiment touchée ! »

Une profession déchiffrée !

Certes, les tâches aimées en comptabilité varient selon le comptable, son lieu de travail et sa spécialité. Du moins, le témoignage de Mme Breton révèle qu’être comptable est loin d’être une profession dénudée d’émotions. Car au-delà de l’aptitude à travailler avec les chiffres, elle requiert la capacité de déchiffrer les besoins humains qui se cachent derrière.

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca